Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2012

Un 28 juillet c’est une très bonne date pour un bilan de mi-parcours, juste avant de partir en vacances….

En effet, je semble loin d’être seule à juger que 2012 est une année un peu « trop » : forte, pleine d’imprévus, mystifiante parfois, effrayante aussi, semée d’épreuves et/ou d’opportunités jusqu’alors improbables et complexes à gérer.

A qui la faute? : au Dragon, au karma, au temps, à la zone Euro, à l’air, aux autres et parfois à soi. La superbe et la flamboyance que le dragon est supposé apporter lors de son passage ont encore 6 mois pour se manifester. « Monsieur Dragon est attendu par plein de gens au milieu du labyrinthe … »

Je suis entourée de traditionnelles « vieilles tantes » qui versent chacune tour à tour dans leur lecture des étoiles. C’est une tradition sacrée au Vietnam de déchiffrer les étoiles en chaque début d’année. Ma grand-mère me lisait ses prédictions à chaque nouvel an vietnamien : tu auras ton bac/ton concours, tu vas trouver le job / l’homme / l’appart de tes rêves / tu auras des enfants. J’adorais son air convaincu et sérieux, comme si plus elle regardait au fond de mes yeux et plus les étoiles allaient s’accrocher à moi. D’ailleurs, elle a eu raison l’année du bac.

Mes tantes donc, sont rarement d’accord et moi rarement en accord avec elles même si j’aimerais qu’elles aient raison (« tu vas faire fortune / retrouver  tes papiers / écrire un livre / planter un arbre…. ») mais elles se rejoignent sur ce point : « l’année du dragon est une année éprouvante et le dragon d’eau peut et va parfois ébranler nos certitudes. Nous pourrions en sortir transformés, comme poussés sur un autre rivage par une vague plus forte que nous »…

Et pour une fois, je suis d’accord avec elles, car 2012 a jusque là parfois ressemblé à ça :

Ruelles de Saïgon – 15h15

Pas très ordonné tout cela. Lumineux mais cacophonique. La raison se fait passer pour folie et inversement, la notion du bien joue dangereusement sur la ligne, certains objets auxquels on croyait tant tenir sont partis vivre désormais chez d’autres que soi, le dessus est dessous, l’essentiel s’est caché dans le creux d’une spirale qui nous emporte, les portes s’ouvrent pour révéler des murs, et les concepts de valeur et d’utilité sont passés à la révision. Et la confusion semble cacher la promesse d’une confusion encore plus grande.

Mais, « this too shall pass »…

Je discutais récemment avec une personne qui proposait dans les moments difficiles de se dire : « mais c’est génial!!!!!! »

Et d’expliquer  : « S’il n’y a pas de probabilité pour un autre possible, alors il faut se dire que c’est génial parce qu’on n’a plus le choix. Et si ça ne l’est pas encore, le faire devenir! »

Silence gêné….

« oui, c’est sûr »….

Re-silence gêné….

Et dans la voiture, à la radio, cette phrase : « Chaque blessure porte en elle un trésor qui nous sera révélé en temps voulu ».

Avant que le temps veuille bien vouloir, on peut toujours faire comme William quand « il a encore perdu son amour vous savez »  :

 » J’ai gardé dans mon carnet à spirale
Tout mon bonheur en lettres capitales
A l’encre bleue aux vertus sympathiques
Sous des collages à la gomme arabique »

Et à un moment, le moteur va redémarrer….(je vous assure je l’ai vu redémarrer!!)

Ruelles de Saigon – 15h16

Je vous souhaite un été aussi vibrant que les chemins de Toscane en Vespa, et aussi ressourçant que les bras du Mékong en bateau.

Publicités

Read Full Post »