Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Riz gluant’ Category

Le 23 ème jour du 12ème mois lunaire, le génie du foyer (Ông Tao), aussi connu comme génie de la Cuisine, qui veille sur la prospérité des familles et des cuisines, rend une visite céleste à l’Empereur de Jade.

Il dispose d’une semaine avant le Têt, le nouvel an vietnamien, pour lui faire état de ce qu’il a observé dans les foyers.

Puis la veille du nouvel an, il sera de retour, apportant avec lui d’auspicieux augures.

Chevauchant une carpe, dans des vêtements flambant neufs, le génie du foyer part avec beaucoup de mets sucrés dans sa besace, pour adoucir ses propos….

Il a aussi dans sa poche un parchemin avec tout ce qu’il doit bien penser à raconter. Cependant, s’il lui venait l’idée improbable d’avoir des propos autres que dithyrambiques, j’ai prévu une douceur irrésistible à base de …riz gluant, pour lui coller la langue au palais :

Che Xoi Nuoc

Pour vous, la recette de ce dessert indécemment chaud, bon, doux et réconfortant. Il s’agit de petits gâteaux de riz gluant fourrés à la purée de haricots mungo, baignant dans une infusion de gingembre au sucre de canne.

Ingrédients pour 6 personnes :

Pour les gâteaux :

400g de fraine de riz gluant

35 cl d’eau

1 pincée de sel

150g de haricots mungo

1 cuillère à café de sucre

Pour l’infusion :

300 g de sucre de canne roux

1,2L d’eau

1 morceau de gingembre de la taille d’un oeuf

Pour le nappage au coco

400 cl de lait de coco

1 c à s de sucre

Recette :

Pour la purée de haricot mungo :

Faites tremper le riz et les haricots dans l’eau pendant une heure

Rincez les haricots mungo et  faites-les cuire à la vapeur 20 min. Pour cela, une couscoussière ou un cuit-vapeur sont parfaits.

Ajoutez le sucre et écrasez-les à la fourchette pour les réduire en poudre.

Faites des billes de 2 cm de diamètre, mettez de côté

Pour les gâteaux :

Versez l’eau et le sel dans la farine de riz, mélangez avec les doigts jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Laisser reposer une heure ou deux au réfrigérateur.

Puis faites des billes de 2,5 cm de diamètre. Vous devriez pouvoir en faire 12.

Aplatissez ces billes en un disque de 0,5/1 cm d’épaisseur. Posez la bille de haricots mungo au centre puis refermez la gâteau de riz gluant de manière à recouvrir la pâte de haricots mungo.

Avec le reste de pâte de riz, faites des petites billes de 1 cm de diamètre.

Faites bouillir de l’eau : plongez vos gâteaux et les billes en 3 bains pour éviter qu’ils ne se collent. Lorsqu’ils remontent à la surface, vous pouvez les sortir de l’eau et les plonger dans l’eau froide.

Pour l’infusion :

Faites bouillir l’eau avec le sucre et rajouter le morceau de gingembre épluché et écrasé.

Réservez

Ajoutez les gâteaux cuits après leur bain d’eau froide dans l’infusion.

Laissez le tout reposer le plus longtemps possible pour que le goût du gingembre s’infuse dans les gâteaux.

Pour le nappage au coco :

Faites réduire le lait de coco d’un tiers sur feu moyen.

Ajoutez le nappage par dessus le dessert juste au moment de servir .Vous pouvez aussi ajouter des graines de sésame.

Comment dire du mal après cela, n’est-ce pas?

Publicités

Read Full Post »

Un ingrédient, cent possibilités. Cet adage n’est jamais aussi vrai que lorsqu’il s’agit de la cuisine du Vietnam.

A partir d’un ingrédient de base, il suffit d’inviter dans la danse quelques autres produits pour arriver à une multiplicité de possibles que seule l’imagination peut limiter.

Le riz gluant (Xôi prononcé « Soï ») obéit à cette règle. En accompagnement, en plat, en dessert, en grignotage (le grignotage si décrié de ce côté du monde est une activité sérieuse au Vietnam), par gourmandise, faim ou tentation irrésistible, il ne laisse pas indifférent lorsqu’il parait au coin de la rue ou des marchés.

La vision de ces chariots relève pour moi du mythe du passé qui ressurgit. La beauté artisanale de l’outil avec son brasero intégré, l’ingéniosité de l’ergonomie dans la disposition des marmites, l’odeur des vapeurs nimbées de lait de coco transposent mon Vietnam imaginaire dans l’immédiateté, me poussant à une gourmandise compulsive par laquelle je ne me contente pas de « manger » mais où je me joins à tous ceux qui pendant des décennies en ont dégusté avant moi.

Le riz gluant est une institution au Vietnam. Il est entré dans les annales de l’Histoire grâce aux femmes et aux hommes qui le chantaient dans la rue pour s’annoncer :

 

J’ai envie de partager avec vous la méthode de base de préparation de ce riz gluant, puis de vous laisser la décliner à l’envie.

Voici une recette simple pour environ 4 personnes.

Prenez 500g de riz gluant (en épicerie asiatique), une boîte de 400 g de lait de coco, une pincée de sel, un cuiseur vapeur.

Ajoutez-y à l’envie (sans excès) : de la noix de coco râpée, des haricots blancs, des haricots rouges, quelques gouttes d’extrait de pandan, du maïs, des graines d’arachide, ce que vous aimez.

Faites tremper les grains de riz dans de l’eau un peu salée au minimum deux heures.

Faites sécher les grains de riz à l’air ou dans un torchon.

Faites revenir à la poele les grains de riz gluant dans le lait de coco jusqu’à assèchement du lait de coco.

Ajoutez-y vos ingrédients choisis.

Etalez la préparation dans le cuiseur vapeur.

Laissez cuire une demi-heure, en remuant de temps en temps pour uniformiser la cuisson, puis à la fin de la cuisson, après évaporation, ajoutez un peu de sucre à votre convenance (ou pas du tout), puis remuez et laissez sécher dans une passoire.

Vous pouvez préparer un nappage au lait de coco :

200g de lait de coco, une cuillère à café de farine, un peu de sucre. Faites chauffer jusqu’à ce que la sauce devienne plus épaisse.

Si vous voulez vous pouvez aussi ajouter quelques graines de séasame grillées par dessus.

Vous dégustez avec des brochettes de poulet ou de boeuf à la citronnelle, du poisson grillé, ou comme moi sans rien de plus.

J’aimerais vous inviter à écouter un peu de musique, voire même inviter les bruits de la rue dans vos oreilles pour que l’expérience soit complète.

Un peu de chaleur suffira néanmoins.

Vous me raconterez?

Read Full Post »

Xoi Vo

« – Riz gluant, qui veut du riz glu-an-an-ant…

– Gâteaux, goûtez à mes bons gâââteaux…

Chaque marchande avait son chant, avec ses envolées aigües, ses basses. Dans le quartier vivaient sept marchandes de riz gluant. On reconnaissait sans faillir chacune à sa voix. Ces appels à l’aurore furent la première musique de mon enfance »

Duong Thu Huong, Les paradis aveugles

Une petite histoire …

Le premier roi du Vietnam, Hung Vuong avait trois fils de trois épouses différentes. Le plus jeune d’entre eux, Van, très tôt orphelin de mère, quitta la cour pour vivre à la campagne avec sa grand-mère alors que ses deux frères grandirent à la cour. 

Lorsque le moment de la succession au trône arriva, le roi décida d’offrir sa couronne à celui de ses fils qui lui préparerait le met le plus savoureux.

Les épouses des deux frères de Van, Long et Ho, avides et orgueilleuses, redoublèrent d’efforts dans la fabrication de mets à la fois exceptionnels et luxueux.

Van de son côté, reçut la visite de sa mère en rêve, qui lui conseilla de préparer un gâteau carré (comme les hommes pensaient la Terre à cette époque) de riz gluant (résistant et nourrissant) renfermant de la viande et des haricots mungo (une richesse qui illustre la générosité, le cœur). Sa femme exécuta ce conseil et veilla la cuisson du gâteau une nuit entière afin que les ingrédients soient cuits jusqu’au cœur et que le riz soit onctueux.

Le roi  loua la délicatesse et l’effort déployés par les deux femmes de la cour. Mais il préféra le gâteau de riz gluant, qui représentait mieux selon lui les qualités nécessaires pour régner : l’amour et le respect de sa terre, du travail, un coeur généreux, de la patience et de la mesure.

Depuis ce gâteau est un met traditionnel des fêtes de début d’année.

Le riz dit « gluant »…

Le riz gluant est un grand classique de la nourriture vietnamienne. Il est simplement époustouflant par la multiplicité des usages qui peuvent en être fait.

Sa texture est dûe à une teneur en amidon plus élevée que dans le riz blanc parfumé. Il existe deux mots pour désigner le riz gluant : « nep », qui est le riz gluant simple non cuisiné. C’est ainsi qu’il est consommé en Thailande ou au Laos. Et  « xoi », qui désigne le riz gluant cuisiné et accommodé avec divers ingrédients. C’est dans cette version qu’il est consommé au Vietnam.

Le terme « riz gluant » ne rend pas justice à la saveur de ce riz particulier. En vietnamien, on dit plus justement à mon sens qu’il est « souple ».

Les mets de riz gluant sont des mets à la fois populaires et d’exception.  Il peuvent se déguster à tout moment de la journée, salés ou sucrés . Néanmoins, d’aucuns ne marqueraient dignement les évènements de la vie (fêtes religieuses, Têt, …) sans offrir aux ancêtres, à la famille et aux amis un plat de riz gluant.

C’est pourquoi il est toujours servi après avoir été méticuleusement enrichi et préparé. Sa dénomination générale en vietnamien est « Xoi » (prononcé Soy) et un suffixe caractéristique lui est toujours accolé (aux haricots rouges, à la noix de coco, …) .

Ma recette préférée…

 

 

 

Xoi Vo

Riz fondant aux haricots mungo et noix de coco

 

 

 

Dans cette recette, le riz en fin de cuisson a un aspect poudreux et obtient cette couleur dorée grâce aux haricots mungo.

C’est un met complet, les haricots mungo constituant un apport de protéines identique au tofu. Une fois cuits, ils ont une consistance qui rappelle la châtaigne.

 

Haricots mungo avant cuisson

Haricots mungo avant cuisson

IMGP2766

Riz fondant aux haricots mungo et noix de coco

Il se déguste seul, en accompagnement de viandes grillées (poulet/bœuf à la citronnelle, bœuf en feuille de bétel, brochettes de porc au sésame, poulet grillé au four…) et est parfait avec certains plats en sauce relevés comme les curry. Je ne saurais d’ailleurs que trop vous conseiller de déguster ce met avec cette délicieuse recette de curry de chou-fleur de Beena. Cela fera un repas végétarien parfait! Il se déguste soit avec des baguettes (ou fourchette), soit avec les doigts car ,même sec d’aspect, il garde ses propriétés « collantes » et permet de constituer des billes très facilement.

Xoi Vo

Ingrédients

1 bol de haricots mungo

2 bols de riz « gluant »

2 à 3 cuillères à soupe de noix de coco râpée ou en poudre (vous pouvez en trouver en sachet)

1 c à s d’huile

2 pincées de sel

1 c à s rase de sucre

Recette

Faites tremper le riz et les haricots dans l’eau pendant une heure

Rincez les haricots mungo et  faites-les cuire à la vapeur 20 min. Pour cela, une couscoussière ou un cuit-vapeur sont parfaits.

Ecrasez-les à la fourchette pour les réduire en poudre

Laissez reposer à l’air libre

Egouttez le riz, achevez le séchage en le roulant dans un torchon propre. Ensuite, mettez-le dans un saladier.

Ajoutez l’huile, le sel, la poudre de haricots mungo et la noix de coco. Mélangez de manière à former un mélange homogène. Personnellement, je mélange en y plongeant les deux mains mais vous pouvez utiliser une fourchettes ou une spatule. L’avantage des mains est de vous assurer que la poudre de haricots enrobe bien le riz.

Puis étalez cette préparation sur le plateau de votre couscoussière/cuiseur-vapeur.

Au bout de 15 minutes de cuisson, remuez le riz de manière à faire remonter la partie inférieure.

Laissez encore 15 minutes. Goûtez.

Si le mélange est cuit, mettez-le dans une passoire et laissez la vapeur s’échapper en remuant à la spatule pendant 2 minutes.

Laisser reposer 5 minutes.

Saupoudrez de sucre et remuez de manière à bien l’incorporer.

Bonne dégustation !

Conseils

L’eau ne doit pas toucher le riz au moment de l’ébullition sinon votre met deviendra effectivement gluant voire sera réduit en bouillie

A la fin de la cuisson, n’oubliez pas de verser le riz dans une passoire pour éviter que l’humidité ne se forme au fond du récipient. Ce qui nous ramènerait au point précédent.

Respectez les temps de mélange et d’attente avant de mettre le sucre car ce dernier sous l’effet d’une trop grande chaleur risque de rendre de l’eau. Ce qui nous ramènerait encore au point 1.

Read Full Post »