Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2013

Cela devient lassant de répondre « chez ma mère » lorsque je suis interrogée sur mes recommandations de restaurant vietnamien. Même si aucune cuisine vietnamienne n’égale celle de ma mère à mes yeux, cela n’enlève pas le mérite de quelques adresses que je me suis mise en tête d’aller tester pour vous. J’adore cette idée de lier l’agréable à l’agréable, et d’entraîner dans ma quête des compagnons de fortune qui en plus trouvent cela utile.

J’ai commencé mon « Viet Food tour » par l' »Entre 2 Rives » un beau midi de printemps où j’avais une bonne nouvelle à fêter.

J’ai aimé :

la carte courte et suffisamment typique pour me mettre à l’aise. Le respect de la tradition dans la présentation des plats. L’accent du Sud des hôtes qui suffit à me rendre un lieu familier et parfois rassurant quant à l’authenticité de sa cuisine. La rapidité du service. La simplicité de la vaisselle.

Le Bo Bun que j’ai commandé réunissait les conditions pour mériter son nom.

IMG_6953

Il était généreux, à la citronnelle et les ingrédients étaient frais.

La compagnie compte pour beaucoup dans la saveur d’un plat. Elle est pour moi primordiale. Je préfère un plat moyen en excellente compagnie que l’inverse. Elle est un ingrédient du plat. Alors nous avons parlé, parlé, le temps a passé, passé, on a tout refait le monde comme il devrait être et tadam!
IMG_6955

Ai-je apprécié? Oui.

Les propriétaires du lieu sont charmants et avenants. La déco est simple, sobre et sourde. Le lieu est archi-fréquenté le midi. 13h30 est l’heure idéale pour occuper la banquette avec plus d’aisance.

La bonne nouvelle que j’avais à fêter? la sortie d’un tunnel qui m’a éloignée de ce blog pendant quelques mois. La vie en somme.

Entre 2 Rives

1, Rue de Hanovre

75002 Paris

http://www.entre2rives.fr

Publicités

Read Full Post »

photo 1

J’ai fait récemment la découverte tardive (j’aime les édifiantes découvertes tardives qui rendent la vie  plus belle!) de la barbe de capucin. Au croisement de l’endive, de la chicorée, de la frisée et du vermicelle de riz. Elle est « très difficile à trouver, car très difficile à cultiver » et bientôt avec toute cette lumière, il n’y en aura bientôt plus dixit « le bar à patates » où j’en ai enfin trouvé.

La barbe de capucin a une texture ultra-croquante et un goût amer. La cuisine vietnamienne est un concept qui vise à établir beauté, équilibre et harmonie dans l’assiette dit ma tante. Ces trois dernières qualités n’étant pas visées pour telles mais plutôt connues pour être facteurs de bonne santé. J’en parlerai plus longuement hors de ces pages (du Vietnam, de ce que dit ma tante, de l’harmonie dans la cuisine) très bientôt…

Aussi la barbe de capucin, avec ses caractéristiques si saillantes, est une source inépuisable d’inspiration pour construire un plat qui pourrait être vietnamien. Je ne cuisine pas tous les jours un plat vietnamien mais je cuisine tous les jours « à la vietnamienne », en recherchant la touche qui va me permettre de construire un plat yin et yang en goût et en texture.

Pour cette fois-là, j’ai équilibré la texture de la barbe de capucin avec de l’avocat et une poelée d’oignons rouges. Son goût amer se révèle dans une note acide et sucrée mais suffisamment astringente pour ne pas l’étouffer. Aussi, ai-je remplacé le vinaigre par une purée de tamarin dans la sauce d’accompagnement et le sel par du nuoc mam. La vinaigrette est devenue tamarinette!

Le résultat m’a tant émue que je tenais à le partager ici.

photo 2

Recette de la tamarinette

Ingrédients

1 c à s de pâte de tamarin

10 cl d’eau

1 c à s de moutarde forte

4 c à s d’huile

1/2 c à c de sucre

1/4 c à c de nuoc mam

Préparation :

Dans une casserole, faire bouillir la pâte de tamarin avec l’eau. Réduire la pâte de tamarin en purée.

Dans un bol, mélanger la moutarde, la purée de tamarin, et tous les ingrédients.

Recette de la poelée d’oignons rouges

Ingrédients :

1 oignon rouge

1 c à s d’huile

Préparation :

Couper l’oignon en tranches de 1 à 2 mm d’épaisseur

Faire chauffer l’huile à feu doux, y déposer les oignons et laisser revenir pendant 10 minutes en remuant de temps en temps.

Tailler la barbe (!) de capucin en tronçons d’environ 7 cm, disposer les tranches d’avocat, la barbe de capucin, les oignons. Assaisonner et servir.

On peut aussi rajouter un émiétté de blanc de poulet ou quelques copeaux de parmesan.

Déguster avec des baguettes.

East meets West…

Bon WE!

Read Full Post »